Whisky

Découvrir Les familles de whiskies

cave whisky l'isle-jourdain Gers - 16 Rue Colette Besson, 32600 L'Isle-Jourdain

les whiskies

à l'honneur en ce moment

SPEYBURN 15 ANS

Un single malt écossais riche et vibrant vieilli quinze ans en fûts de chêne américain et en fûts de chêne espagnol. En bouche, il y a des notes d’orange, de caramel, de vanille et de cuir, le tout enveloppé d’une douce épice. La finale est longue, douce et crémeuse.

79€50 – 70 cl

NIKKA - MIYAGIKYO

La société Nikka produit ce single malt raffiné avec une fraîcheur fruitée et florale immédiatement reconnaissable. L’élevage met l’accent sur les fûts de sherry, apportant une belle profondeur au charme
naturel de ce whisky.
 

79€ – 70 cl

PENDERYN - CELT

 Ce single malt gallois non filtré à froid est distillé dans un alambic unique au monde conçu par l’ingénieur chimiste David Faraday. Le distillat (non-tourbé) qui en découle est extrêmement doux et fruité. Il est ensuite vieilli dans des ex-fûts de bourbon avant de finir sa maturation dans des fûts ayant contenu du whisky écossais tourbé lui conférant ainsi un profil légèrement fumé.

52 € – 70 cl

Un vaste choix

Nous vous proposons un choix de 120 Whisky :

Le whisky de malt

C’est le whisky produit par le plus grand nombre de distilleries. Un whisky de malt est distillé à partir d’une bière produite à l’aide d’une seule variété de céréales préalablement maltée. Les whiskies de malt sont très souvent élaborés à partir d’orge malté. 

Le single malt est un whisky de malt produit par une seule distillerie de malt (exemple old pulteney).

Un blended malt

auparavant appelé pure malt est un whisky de malt issu du mélange de la production de plusieurs distilleries de malt (exemple The peat monster de Compass box)

Le whisky de grain

Le whisky de grain est produit d’un mélange de céréales : maïs, blé et orge. Il y a un single grain original produit en Bretagne : Eddu pur blé noir.

Les Blends

Le blend est un whisky issu du mélange de whisky de malt et de grain en provenance de nombreuses distilleries de malt et de grain comme (exemple : Robert burns blended)

WHISKY Ecosse

BALVENIE 

COMPASS BOX 

AUCHENTOSHAN

DOUGLAS LAING’S

ELEMENTS OF ISLAY

BENRIACH

EDRADOUR/BALLECHIN

AILSA BAY

OLD PULTNEY

SPRINGBANK

GLENDRONACH

JURA 

BRUICHLADDICH

PORT CHARLOTTE 

LAPHROAIG

KILCHOMAN 

PORT ASKAIG

BUNNAHABHAIN

DALMORE

ANCNOC

BALBLAIR 

GLENFARCLAS

SPEYBURN

OCTOMORE

TOMATIN 

ARRAN

TORABHAIG

TALISKER

ILEACH

ISLAY STORM

CAOL ILA 

BOWMORE 

JEAN BOYER

WHISKY Irlande

TEELING

REDBREAST

WATERFORD 

WEST CORK

KILBEGGAN 

MIDLETON

WHISKY USA

Blanton’S

Eagle rare

Benchmark

Few

Widow jane

LARCENY

BUFFALO TRACE 

WELLER

BULLEIT

WHISKY Japon

Yoichi

MIYAGIKYO

NIKKA

YAMASAKI

HIBIKI 

SUNTORY

WHISKY France

VIlanova (Castan) Tarn

EDDU FINISTERE

Armorik Côtes d’Armor                    

ROZELIEURES LORRAINE                      

BELLEVOIE 

WHISKY DU MONDE

Mackmyra Suède

COTSWORLD ANGLETERRE

Penderyn Pays de Galles

PUNI ITALIE

Helliers road Australie/Tasmanie

KAVALAN TAIWAN

Amrut Inde

STARWARD AUSTRALIE

L’élaboration du whisky

Les céréales :

Le whisky est une eau de vie obtenu à base d’une ou plusieurs céréales. C’est à partir d’orge maltée que l’on élabore les singles malts majoritairement recherchés.

Le maltage :

Il a pour but de transformer l’amidon en sucres moins complexes afin de favoriser la fermentation. Le maltage se déroule en 3 étapes. Le trempage est une première étape qui consiste à apporter les conditions nécessaires à l’orge pour débuter sa germination. L’embryon de la future plante peut alors consommer l’amidon en désintégrant l’enveloppe protectrice de celui-ci. C’est ensuite l’étape du du séchage. L’orge est transférée dans un four (kiln). L’air chaud permet au malt de sécher, d’arrêter son développement et d’être transformable en farine. Le séchage de l’orge peut se faire de méthode traditionnelle en utilisant de la tourbe. L’intensité de ce feu de tourbe et sa durée jouent un rôle capital sur l’arôme du malt.

Le concassage :

Celui-ci permet de transformer l’orge maltée en grist (mélange de farine et de son).

Le brassage :

La pureté de l’eau joue un rôle primordial lors du brassage. Elle est utile à toutes les étapes de la production du whisky. Le malt est mélangé à de l’eau chaude pour être brassé, afin d’en extraire le mout sucré dans une cuve appelée mash tun.

La fermentation :

Elle s’effectue, dans des cuves appelées wash back, sous l’action des levures qui transforment le sucre en alcool. Leurs actions permettent de développer les arômes et d’obtenir une bière de malt.

La distillation :

Dans les distilleries de malt, on rencontre deux sortes d’alambics : les wash stills et les spirits stills qui fonctionnent par paire. Les wash stills permettent de distiller le moût fermenté en le portant à ébullition. On obtient un premier distillat titrant entre 20 et 25 % d’alcool. La seconde distillation est ensuite réalisée dans les spirits stills portant le distillat à plus de 70 % d’alcool.

Le vieillissement :

Le whisky est principalement vieilli dans des fûts de chêne. On estime que 60% des arômes du whisky proviennent du bois dans lequel il est vieilli.

L’Ecosse concentre le plus grand nombre de distilleries de malt avec près de 100 unités en activité. A travers les îles et le mainland, elle offre une diversité de caractères et d’arômes unique. Les 5 principales régions sont les Lowlands, les Highlands, le Speyside, Campbeltown et les îles et Islay.

Les Lowlands : A proximité des grandes villes, cette région a été autrefois la principale région de production. Le nombre de distillerie a beaucoup diminué. Il n’en restait que 2 dans les années 80 : Glenkichie et Auchentoshan. Vous pourrez trouver à la cave des versions d’embouteilleurs indépendant comme la distillerie Auchentoshan vintage 2000, 17 ans d’âge de la célèbre maison Signatory Vintage

Les Highlands : C’est la région la plus vaste de l’Ecosse qui s’étend d’est en ouest au nord de Dundee à Oban. Les distilleries sont éparpillé. On y retrouve des distilleries célèbre comme Dalmore, Balblair ou encore Glenfarclas toutes présentes dans mes rayons.

Le Speyside : Véritable triangle d’or du whisky, le speyside de la ville d’Inverness Keith et de Grantown, concentre le plus grand nombre de distilleries. Certaines sont des grands classiques comme Glenfiddich et Macallan. J’ai sélectionné des distilleries plus confidentielles comme Knockdhu (An Cnoc), Benromach ou Glendronach.

Cambeltown et les îles : Situées à l’ouest de la côte écossaise, les îles se composent d’Orkney, Skye, Mull, Jura, Arran, et de la presqu’île de Campbelltown. Elle présente souvent un caractère marin iodé. Retrouvez les whiskys des distilleries Jura, Arran ou Springbank à la cave.

 

Islay : Située au sud-oust des côtes, Islay se trouve être l’île la plus exposée aux vents et tempêtes. Elle dispose probablement du plus grand nombre de distilleries au mètre carré : Kilchoman, Ardbeg, Lagavulin, Bunnahabhain, Laphroaig, Caol ila, Bowmore et Bruichladdich. Ces malts sont parmi les plus tourbés d’Ecosse. Je vous proposerais différentes versions de ces distilleries. J’ai un coup de cœur pour la ferme distillerie Kilchoman.

Le whiskey irlandais se distingue de l’Ecosse par son style. L’absence de tourbe, l’utilisation d’orge non maltée, des alambics de grande taille, la triple distillation et l’art de l’assemblage sont à l’origine du caractère léger et très fruité de l’Irish whiskey. Les excellents whiskey Redbreast de la distillerie de Midleton sont bien présent sur les étagères mais aussi Teeling ou West cork.

Le bourbon demeure l’American whiskey par excellence et le Kentucky son fief. Construite en 1792, Buffalo trace est la plus ancienne distillerie toujours en activité que vous pouvez retrouver à la cave : Eagle rare ou Blanton’s. Certaines distilleries situées en dehors du Kentucky, c’est le cas de Widow Jane élaboré à New york par exemple. Il y a une autre grande catégorie de whisky américains : les rye whiskey élaboré avec une majorité de seigle alors que le bourbon privilégie le maïs. J’aime beaucoup le rye de la distillerie Few dans l’Illinois.

En 2001, à la surprise générale, le single malt Yoichi, issu d’un fût unique remportait pour la première fois la récompense Best of the best décerné par un jury composé de journalistes spécialistes et de professionnels de l’industrie du whisky. Les whiskys japonais sont depuis cette date régulièrement récompensés et convoités par les amateurs. J’apprécie ces whiskys dont vous pourrez retrouver la maison Nikka propriétaire des distilleries Yoichi et Miyagikyo.

S’inspirant des scotchs et des irish whiskies, la plupart des whiskies sont élaborés à partir d’orge maltée. Les cultures, les techniques et les contraintes climatiques apportent singularité à chaque distillerie. Le whisky se produit partout en Europe, en Asie et même en Océanie. J’ai eu la chance de visiter plusieurs d’entre elles notamment Mackmyra en Suède et Kavalan à Taiwan. Vous en découvrirez beaucoup d’autres à la cave : Puni en Italie, Penderyn au Pays de Galles, Amrut en Inde ou encore Helliers road en Tasmanie. Il ne faut pas oublier un pays : la France dont des nouvelles distilleries voient le jour régulièrement. 4 distilleries françaises sont présentes à la cave : Castan dans le Tarn, Rozelieures de Meurthe-et-Moselle et 2 distilleries bretonnes de Eddu et Armorik.