Rhum

Qu’on l’appelle Rhum (français), RUM (anglais) ou RON (espagnol), cette eau de vie de canne à sucre reste dénominateur commun des îles des Caraïbes et des pays d’Amérique du Sud.

Cave Rhum l'isle-jourdain Gers - 16 Rue Colette Besson, 32600 L'Isle-Jourdain

les rhums

à l'honneur en ce moment

NEISSON - LE VIEUX

Version vieillie du rhum Neisson,              Des fûts de chêne français et américain – ayant préalablement contenu du Bourbon pour le second – se sont partagés la faveur d’un repos allant de 3 à 9 années. L’embouteillage de ce rhum agricole AOC Martinique est réalisé aux Domaines Thieubert, fief historique de Neisson.

Un rhum qui se définit par sa gourmandise et sa vigueur, et dont la marque inscrit sur le côté de la bouteille : ‘Le rhum Vieux par Neisson exhale en une harmonieuse symphonie, ses arômes fondus de boisé, de vanillé, de miel et de fruits séchés.’

80€ – 70 cl

CARUPANO - Reserva limitada 18

Le rhum Carúpano Reserva Limitada 18 est un rhum vénézuélien de la marque Carúpano. Il est élaboré à partir de mélasse. Issu d’un assemblage de rhums vieux de 5 à 18 ans, vieillis séparément dans d’anciens fûts de bourbon. 

Aucun ouillage n’a été effectué pendant le vieillissement. Le rhum développe des arômes boisés et de fruits secs. À la dégustation, le rhum développe de la figue, du chocolat et de la vanille.

68€ – 70 cl 

RUM TALES - JOHN CROW BATTY JAMAICA

Rum Tales est une gamme qui fait référence à des  histoires et des légendes liées aux spiritueux.

Le John Crow Batty est issu d’une mélasse fermentée et distillée en alambic pot still qui permet de produire un rhum très aromatique.

Ce rhum a vieilli 5 ans sous climat tropical, puis un an en Europe, avant d’être embouteillé à 57,18%. Sa palette aromatique riche et puissante est emblématique du style britannique dont les rhums jamaïcains sont les parfaits ambassadeurs.

55 € – 70 cl

Un vaste choix

Découvert à la faveur des conquêtes coloniales espagnoles, françaises et anglaises, le rhum était à l’origine la boisson des esclaves et des marins. Utilisé comme appât par les pirates pour enivrer les mousses de la marine anglaise à des fins de recrutement, il est aujourd’hui encore lié à ce passé d’aventures et de tumultes.

LES PRINCIPAUX STYLES DE RHUM :

Les Rones

Produits à Cuba (Santisima), Guatemala (El Passador), Panama (Rum Nation Panama), République Dominicaine (Kirk and Sweeney), Puerto Rico, en Colombie et au Venezuela (Diplomatico), ces rhums de tradition hispaniques, élaborés à partir de mélasses et distillés dans des alambics à colonne offrent un caractère très suave et doux et se dénotent par un langage « Anejo, Solera » qui n’est pas sans rappeler l’univers des xérès.

Les Rums :

En provenance de la Jamaïque (Hampden), Grenade, Barbade (Plantation Barbade), Trinidad (Caroni) ou de la région Demerara en Guyane (Rum Nation demerara), ces rhums d’origine britannique ont, pour la plupart, conservé leur mode de distillation traditionnel dans des alambics à repasse en cuivre. Plus lourd et plus typés, ces rhums sont majoritairement élaborés à partir de mélasse. Parmi les familles, on trouve le Navy Rum, distribué quotidiennement aux marins pendant plus de 3 siècles.

Les Rhums :

De tous les producteurs de rhums, la France est le seul pays à avoir doté ses territoires d’outre-mer d’un cadre légal réglementant la production et les appellations autour du rhum. Les Antilles françaises, Martinique (Neisson), Guadeloupe (Karukera)et Marie Galante (Bielle) ont reconnues aussi bien pour leur rhum agricole élaborée à partir de pur jus de canne frais que pour leur rhum traditionnel. La Réunion (Savanna)produit ces 2 types de rhums, mais fabrique également des rhums Grands arômes au style britannique évident.

Selon le type de distillation et selon son vieillissement, le rhum affiche une diversité de profils aromatiques qui le place en tête d’affiche des spiritueux.

Jus de canne ou mélasse :

On distingue les rhums issus de la distillation de jus de canne (vesou) de ceux provenant de la mélasse. Obtenu à partir du broyage de la canne à sucre, le jus de canne doit être mis rapidement à fermenter, puis à distiller, pour produire le rhum. Résidu du raffinage du sucre de canne, la mélasse est un sirop visqueux et épais qui peut entrer dans la composition de desserts, mais aussi utilisée pour l’élaboration de rhum.

La fermentation :

Sous l’action des levures, le moût (mélasse diluée avec de l’eau ou le vesou) est mis à fermenter et se transforme en alcool, jusqu’à produire un vin de canne titrant 8% à 10% d’alcool.

Le choix de l’alambic :

La distillation du rhum peut être réalisée au moyen d’un alambic à colonne, en continu ou bien à repasse pour les producteurs traditionnels. La pratique de l’une ou de l’autre dépend est souvent influencée par l’histoire coloniale du pays. Les rhums les plus denses sont souvent issus d’alambics à repasse et les rhums les plus légers d’alambics à colonne.

Le vieillissement :

Faute de cadre légal, le vieillissement du rhum et les appellations attachées à ce vieillissement diffèrent d’un producteur à l’autre. Le vieillissement s’effectue principalement en ex-fût de Bourbon, il arrive qu’il soit réalisé en ex-fût de Cognac et en fût de chêne neuf. Elevées sur les lieux de productions, les barriques sont soumises à des conditions extrêmes, la part des anges est considérable. Une solution est d’envoyer les barriques en Europe pour leur vieillissement.

Rhums arrangés

Vous trouverez 2 maisons françaises : Les incontournables Rums Arrangés de Ced et les Rhum et Armagnac arrangés des Arrangeurs français en Bio basé à Cologne dans le Gers.